La PSYCHOLOGIE BIODYNAMIQUE a été créée par Gerda BOYESEN, à partir des années 50. Elle est une méthode développée pour la redécouverte et le déploiement de la conscience sensible et créatrice qui existe en tout être humain.

La thérapie biodynamique va s’exercer à atteindre le noyau sain, présent en chaque être vivant, l’objectif étant de permettre à la personne de restaurer sa capacité d’auto-régulation, d’auto-guérison, et ainsi faire vivre, libérer et développer son potentiel de vie.

Cette approche allie donc un travail verbal, corporel et émotionnel prenant ainsi en compte l’individu dans toutes ses dimensions.

Le thérapeute a, à sa disposition, une palette d’outils et choisit le plus adapté pour travailler.

  • La parole enracinée : Un échange verbal enraciné dans le ressenti, de manière à ce que la parole ne soit pas que spéculative.
  • Les massages biodynamiques qui accèdent aux mémoires corporelles.
  • La végétothérapie, méthode qui consiste à écouter les subtils signaux du corps qui sont autant d’émotions potentiellement refoulées.
  • Le rêve éveillé dirigé, la Gestalt, les visualisations, le travail sur la respiration, le dessin…

Ce sont autant de moyens pour travailler autrement qu’avec le mental seul.

Avec ces méthodes, les expériences vécues en séance peuvent venir profondément modifier une façon de fonctionner au quotidien, dans le sens où une expérience douloureuse peut être « renégociée » et être vécue de façon joyeuse, heureuse en lui donnant une nouvelle direction.

Pourquoi le corps ?

Le thérapeute psycho corporel part du principe que le corps et l’esprit sont intimement liés, on parle même d’un lien organique. La parole est importante, mais parfois elle ne peut pas, ne veut pas se libérer. Le corps a, lui aussi, une (voire plusieurs!) façon de communiquer.

Ce type d’approche donne la parole au corps et notre corps est chargé de notre histoire !

Le traumatisme, même mineur laisse une empreinte sur le corps. Il peut y rester des années et un jour s’exprimer par différents symptômes. Des douleurs physiques, des maladies. Elles sont autant d’indices que le corps envoie des messages d’alerte.

Qu’est ce qu’elle apporte ?

La psychologie biodynamique s’attache à restaurer ce qui a pu être entravé lors du développement de la personne, de libérer des blocages issus du passé et à renouer avec sa personnalité profonde.

Peu à peu les dysfonctionnements vont s’atténuer voire disparaître.

Concrètement…? Elle permet d’être en plus grande cohérence avec soi-même, de redéfinir ses intentions, de reconnaître ses besoins, de faire émerger des désirs, de sentir son corps, développer sa créativité, d’avoir une plus grande souplesse psychologique, physique, connaître ses propres limites, de retrouver de la vitalité, du plaisir, d’avoir une meilleure gestion de ses émotions….

Le noyau sain, qu’est ce que c’est ?

La psychologie biodynamique définit la personnalité primaire ou le noyau sain comme « une qualité d’être avec soi-même, avec les impulses saines de l’enfant. Elle a la curiosité en éveil. Elle est souple et forte, déterminée et douce, s’impose et coopère, présente à elle-même et altruiste, liée à l’Univers, l’inconscient collectif profond, l’humanité ».

Le noyau sain est muni d’une capacité d’auto-régulation et permet d’accéder à une forme de bien-être indépendant. C’est ce que la psychologie biodynamique cherche à faire revivre en diminuant au fur et à mesure cette partie secondaire qui n’est au final qu’une protection autrefois indispensable mais qui aujourd’hui ne fonctionne plus avec notre vie d’adulte. En enlevant petit à petit ces couches, le noyau sain reprend naturellement sa place… pour le bonheur de tous !